Techniques

1 – La prise en main : Différentes manières de tenir le javelot

 

Dans la prise pouce/majeur, le pouce et les deux dernières phalanges du majeur sont derrière la cordée. L’index est enroulé sur le corps du javelot. Cette prise est la plus courante et permet un bon contrôle de l’engin.

 

 

Dans la prise pouce/index, le pouce et l’index sont à l’arrière de la cordée. Cette prise peut  entraîner facilement un problème de désalignement  du javelot pendant la finale.

 

Dans la prise en « V » index/majeur, le javelot est tenu entre ses deux doigts à l’arrière de la cordée. Cette prise peut-être une prévention des blessures au coude car elle empêche une hyper extension de l’articulation (elle est souvent appelée de ce fait « prise-santé »)

 

 

Dans tous les cas, il est important que la tenue de la mains soit relâchée et que tous les doigts soient en contact avec la cordée .

2 – Amorce du départ : L’athlète se fait une image mentale très claire du déroulement de la série de mouvement qu’il effectuera. Son épaule et son bras lanceurs sont relâchés et la musculature de sa poitrine est étirée.

3 – Course d’élan : Le lanceur exécute 10 à 12 foulées rigoureusement rythmées. Il accélère pour atteindre environ 7m/s. Dynamique, le regard droit devant le lanceur court pour se donner un élan.

4 – Course de placement: Le premier pas est accentué, les foulées suivantes, au moins 5, sont effectuées en pas croisés afin de permettre un maximum d’amplitude lors du lancer.

5 – Placement : Sur les deux derniers appuis, les pieds sont ancrés sur le sol presque en même temps. L’athlète conserve le javelot derrière l’épaule le plus longtemps possible. Son corps intensément tendu 0,04 à 0,06 s. Sa concentration maximale porte sur le relâchement des muscles et sur l’exécution d’un lancer le plus dynamique possible.

6 – Projection la course est brusquement arrêté et l’engin est projeté puissamment, dans une action explosive des muscles de l’épaule et du bras. La précision requise pour la propulsion du javelot exige que le bras lanceur soit extrêmement flexible.

L’angle optimal de projection du javelot se situe entre 25° et 40°. L’engin vole jusqu’à près de 100m à une vitesse pouvant atteindre 31m/s, soit 112 km/h.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :