Santé et entraînement

L’alimentation du sportif

Les aliments peuvent se classer en trois grandes familles de substances organiques:

Les glucides fournissent l’énergie à la majorité des cellules et notamment aux muscles. On distingue principalement trois sous-familles d’aliments riches en glucides.

  1. Les crudités et les cuidités apportent des sucres en quantité faible (légumes) ou moyenne (fruits), des oligo-éléments, des fibres et les vitamines C et A (carotène).
  2. Les farineux et féculents apportent des sucres « lents » c’est-à-dire des molécules glucidiques de grande taille (amidon) dont l’assimilation est lente, mais aussi des protéines végétales, des fibres, des éléments minéraux, et de la vitamine B.
  3. Les produits sucrés riches en saccharose ou en glucose apportent des sucres d’assimilation rapide. Leur consommation doit être modérée.

Les aliments riches en protides jouent un rôle important dans l’entretien, l’élaboration et la réparation des tissus. On distingue les produits lactés, qui apportent aussi du calcium et du phosphore, et les produits non lactés (viande, poisson). Les aliments protidiques sont parfois également riches en lipides, en vitamine B ou en fer (viande).

Les aliments lipidiques jouent un rôle dans la constitution de la cellule ainsi que dans une partie des réserves  énergétiques. Ils sont apportés par des graisses d’origine animale ou végétale.

Le sportif et l’eau 

L’alimentation apporte la moitié de la ration quotidienne en eau, l’autre moitié étant fournie par les apports en liquides. En moyenne un sportif  boit au minimum 2,5 litres d’eau par jour pour éviter la déshydratation.

Les besoins en substances minérales et en vitamines

Les vitamines, sels minéraux et oligo-éléments sont des éléments indispensables à notre santé. Ils sont fournis en quantité suffisante par une alimentation variée et équilibrée. Les besoins de chacun varient en fonction de l’âge, du sexe, des habitudes de vie (tabagisme, régimes végétarien etc..) mais aussi  des activités physique et sportives.

Les suppléments nutritionnels

Depuis quelques années, des boutiques diététiques pour sportifs proposent une grande variété de suppléments nutritionnels à des prix souvent très élevés. Ces produits permettent aux sportifs d’augmenter leurs performances , ou plus simplement de tirer un grand bénéfice esthétique de leur entraînement.
Quelques suppléments nutritionnels courants:Les suppléments glucidiques en poudre, les protéines en poudre, les acides aminés, la créatine, les « brûleurs de graisse », le chrome etc ..

L’entraînement du sportif

-Les effets de l’entraînement se traduisent dans l’organisme sollicité par un certain nombre d’adaptations progressives à l’exercice :

  1. – Une augmentation de la masse musculaire (mais aussi des tendons et des ligaments) ;
  2. – Une augmentation de la vascularisation et des processus enzymatiques des cellules musculaires ;
  3. – Une adaptation du système respiratoire, du système cardiovasculaire (notamment de la fréquence cardiaque) ;
  4. – Le développement des habiletés motrices.

-Ces modifications constituent une « réponse » momentanée de l’organisme soumis à un certain niveau de sollicitation (charge d’entraînement) ; une fois cet équilibre installé, une charge supérieure provoquera une nouvelle adaptation fonctionnelle… et ainsi de suite.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :